Apple reconnaît-il vraiment l’annexion de la Crimée par la Russie ?

Apple reconnaît-il vraiment l’annexion de la Crimée par la Russie ?



« Apple a reconnu la Crimée comme russe. Mais seuls les Russes sont au courant. » Voilà un bon résumé, fait par le média en ligne RTVI, de la nouvelle qui agite depuis deux jours les deux côtés de la frontière russo-ukrainienne. De fait, des centaines de publications russes faisaient part de cette information, jeudi 28 novembre, suscitant une émotion à peine moins importante en Ukraine. Pour mémoire, la péninsule criméenne a été arrachée par les armes à Kiev en 2014, avant qu’un référendum express ne valide son rattachement à Moscou.

Qu’en est-il vraiment ? Depuis mardi, un utilisateur basé en Russie qui recherche une localité criméenne sur les applications cartographiques ou de météo d’Apple voit bel et bien son smartphone lui suggérer que le lieu en question est situé sur le territoire russe. Sur la carte, la « frontière » qui est dessinée entre l’Ukraine et son ancien territoire apparaît aussi comme une frontière entre Etats distincts.

Sauf que cette nouveauté n’est visible que sur un appareil configuré en Russie. Depuis tout autre endroit, Ukraine comprise, ces localités criméennes ne sont associées à aucun pays, et la frontière tracée par Apple Maps continue de faire apparaître la péninsule comme une simple région ukrainienne.

Le Parlement russe a rapidement revendiqué la paternité de cette demi-victoire. Dans un communiqué, la Douma indique avoir mené des négociations pendant plusieurs mois avec les représentants de la firme américaine. Selon la BBC, Apple aurait tenté de maintenir ce statut indéfini, avant de finalement céder devant les autorités russes et de « rectifier », selon les termes du communiqué de la Douma, une « inexactitude ». Selon Interfax, Moscou aurait évoqué la possibilité de poursuites pénales en cas de refus – même si la loi russe est bien moins claire, pénalisant les « appels publics » qui « violent l’unité territoriale du pays ».

Cette décision a suscité de l’émotion en Ukraine, où l’on peut noter, entre autres réactions, celle sur Twitter du ministre des affaires étrangères, Vadym Prystaïko : « Laissez-moi vous expliquer en des termes que vous pourrez comprendre, Apple. Imaginez que vous clamiez que votre design, vos idées, vos années de travail et une partie de votre cœur ont été volés par votre pire ennemi, mais que le premier ignorant venu se moque de votre douleur. C’est ce que ça fait quand vous qualifiez la Crimée de territoire russe. »





En Savoir Plus

Post Comment