Aux États-Unis, la Louisiane se prépare à l’arrivée du potentiel ouragan Barry

Aux États-Unis, la Louisiane se prépare à l’arrivée du potentiel ouragan Barry



Première publication :

Les autorités de cet État du sud des États-Unis ont fait évacuer les zones côtières. La tempête tropicale Barry pourrait devenir le premier ouragan de la saison juste avant de toucher terre tôt samedi matin, non loin de La Nouvelle-Orléans.

La tempête tropicale Barry, dont les vents soufflent jusqu’à 100 km/h, approche des côtes de Louisiane. Elle devrait se transformer en ouragan – le premier de la saison 2019 – juste avant de toucher terre tôt samedi 13 juillet. Dans cet État du sud des États-Unis, encore marqué par l’ouragan Katrina de 2005, les autorités ont exhorté les habitants à se mettre à l’abri et à faire des provisions. Certains résidents ont pour leur part choisi de quitter la ville.

Les zones côtières périphériques ont été évacuées, au-delà de la zone où les digues ont été renforcées après le passage de Katrina, dans les paroisses de Plaquemines et Jefferson, dans le sud de la ville.

Il est prévu que tombent de très abondantes précipitations, de l’ordre de 600 mm en certains endroits, ce qui, disent les autorités, risque de provoquer des inondations sur le cours inférieur du Mississippi.

D’autant que le sol de la région est déjà bien saturé après de récents orages et une pluviosité importante depuis le début de l’année. Le Mississippi, plus grand fleuve d’Amérique du Nord, atteignait déjà vendredi son niveau de crue (5,18 mètres) à La Nouvelle-Orléans, protégée par des digues de 6,10 mètres. Le fleuve devrait culminer à 5,79 mètres, selon les météorologues.

“Longue période de fortes chutes de pluie”

Facteur aggravant, relèvent les météorologues : la faible vitesse de déplacement de la tempête “va avoir pour conséquence une longue période de fortes chutes de pluie et de risque d’inondation”, en particulier dans le delta du Mississippi et au-delà “jusqu’au début de la semaine prochaine”.

La Louisiane reste traumatisée par le souvenir du puissant ouragan Katrina en août 2005. Les digues protégeant la Nouvelle-Orléans avaient cédé sous le poids de l’eau, inondant 80 % de la cité et causant un millier de morts, sur un total de plus de 1 800 durant la catastrophe.

Les autorités ont annulé un concert des Rolling Stones prévu dimanche soir à la Nouvelle-Orléans. La mairie de la ville, dont les 118 pompes sont prêtes à évacuer l’eau, a ordonné un couvre-feu à partir de 20H00 vendredi (00H00 GMT samedi). D’autres bourgades ont fait de même.

Le président Donald Trump a déclaré vendredi l’état d’urgence en Louisiane en prévision de l’arrivée de la tempête tropicale sur les côtes.

Avec AFP et Reuters



En Savoir Plus

Post Comment