Dans une réponse ironique à Poutine, le président élu ukrainien propose des passeports aux Russes

Dans une réponse ironique à Poutine, le président élu ukrainien propose des passeports aux Russes


Le président russe a signé un décret le 24 avril permettant l’octroi de passeports russes, à travers une procédure simplifiée, aux habitants des entités séparatistes de l’Est ukrainien.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 18h36, mis à jour à 19h42

Temps de Lecture 1 min.

Le président élu ukrainien, Volodymyr Zelensky, le 21 avril à Kiev.
Le président élu ukrainien, Volodymyr Zelensky, le 21 avril à Kiev. VADIM GHIRDA / AP

La réplique n’aura pas tardé. Le président élu ukrainien, Volodymyr Zelensky, en réponse à son homologue russe, Vladimir Poutine, a proposé lundi 29 avril des passeports ukrainiens aux Russes qui « souffrent » de l’autoritarisme de ce dernier.

Lire aussi Moscou distribue des passeports russes aux habitants des régions rebelles du Donbass

Cette proposition ironique est faite quelques jours après que M. Poutine a signé un décret permettant l’octroi de passeports russes, à travers une procédure simplifiée, aux habitants des entités séparatistes de l’Est ukrainien, soit « certaines parties » des réunions de Donetsk et de Louhansk. Selon Moscou, cette mesure – qui a été annoncée trois jours après la victoire de M. Zelensky à l’élection présidentielle ukrainienne –, répond uniquement à des visées « humanitaires » et vise, peut-on lire dans le décret, à « protéger les droits et libertés de la personne et du citoyen ».

Condamnation de l’Union européenne

Cette initiative contrevient notamment aux accords de Minsk, qui, quoiqu’au point mort, prévoient une réintégration de ces territoires, aujourd’hui subordonnés à Moscou, dans le giron ukrainien. L’Union européenne a ainsi condamné cette initiative en accusant M. Poutine de chercher à « déstabiliser » l’Ukraine

En réponse, le président élu ukrainien, ancien humoriste, a ainsi affirmé lundi que les Ukrainiens rejetaient son offre. « Nous accorderons la citoyenneté ukrainienne aux gens de toutes les nations qui souffrent sous des régimes autoritaires et corrompus », a-t-il poursuivi dans un long message sur sa page Facebook avant d’ajouter : « Mais avant tout et surtout aux Russes, qui souffrent plus que tous. »

Il a encore écrit que, contrairement à ce qui se passe en Russie, « nous, les Ukrainiens, avons la liberté de parole et que les médias et Internet sont libres dans notre pays ». Toujours dans son message sur Facebook, M. Zelensky, qui prendra ses fonctions au début de juin, a enjoint à Moscou de ne pas utiliser avec l’Ukraine « le langage des menaces ou des pressions militaires ou économiques ».

Au cours d’une cérémonie à Moscou, Vladimir Poutine n’a également pas tardé à réagir lundi en fin de journée à la réponse de M. Zelensky. « Si en Ukraine on commence à distribuer des passeports aux Russes et qu’en Russie nous en distribuons aux Ukrainiens, alors, tôt ou tard, nous arriverons au résultat attendu : tous auront la même citoyenneté », a-t-il lancé avant de poursuivre : « Je pense même qu’en réalité ils [Russes et Ukrainiens] forment un seul et même peuple avec ses spécificités culturelles, linguistiques et historiques. »



En Savoir Plus

Post Comment