Emmanuel Ramazani Shadary, ce dauphin de Joseph Kabila devenu poisson-pilote – JeuneAfrique.com

Emmanuel Ramazani Shadary, ce dauphin de Joseph Kabila devenu poisson-pilote – JeuneAfrique.com




Choisi par l’ex-chef de l’État pour lui succéder, il a su, malgré une sévère défaite à la présidentielle de décembre 2018, rester au cœur du système Kabila.


Casquette et polo à l’effigie de Joseph Kabila, le regard sérieux et l’air fier, Emmanuel Ramazani Shadary a, ce 22 octobre, l’allure d’un homme en reconquête. À Lubumbashi, au cœur de la riche province du Haut-Katanga, le candidat malheureux de la dernière présidentielle, secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), est venu présider un mini-congrès de quarante-huit heures. L’ordre du jour est double. Il s’agit de préparer le retour politique de Joseph Kabila à l’occasion d’un grand raout dont la date n’a pas encore été fixée, mais aussi de se projeter vers la présidentielle de 2023.

Autour de lui, tout ce que le PPRD compte de puissants : Néhémie Mwilanya, l’influent coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC) ; l’ex-ministre Henri Mova Sakanyi ; la présidente de l’Assemblée nationale, Jeannine Mabunda ; le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba… Habituellement discret, Ramazani Shadary savoure. Le mini-congrès a des allures de thérapie collective, mais, entre les lignes d’un discours flatteur, le dauphin d’hier en profite pour réaffirmer son leadership au sein du PPRD et se positionner comme l’adjoint du « raïs ».





En Savoir Plus

Post Comment