Enquête ouverte en Argentine après une panne géante d’életricité

Enquête ouverte en Argentine après une panne géante d’életricité



Première publication :

Les conclusions d’un rapport pour déterminer l’origine de la panne électrique qui a touché dimanche l’Argentine et l’Uruguay seront connues dans 15 jours, a annoncé le gouvernement argentin. L’hypothèse d’une cyber-attaque n’est pas privilégiée.

L’Argentine a annoncé, lundi 17 juin, l’ouverture d’une enquête pour déterminer les causes de la panne de courant géante qui a privé d’électricité près de 50 millions d’Argentins et d’Uruguayens dimanche pendant une dizaine d’heures.

Au lendemain de cette méga-coupure, les autorités argentines ignoraient toujours la cause de la défaillance.

Le secrétaire à l’Énergie argentin, Gustavo Lopetegui, a annoncé lundi dans la matinée qu’une enquête interne était en cours pour déterminer l’origine de la panne, qui s’est déclenchée dimanche matin à 7 h 07 locales (10 h 07 GMT) à la centrale électrique de Yacyreta.

“Nous ne privilégions pas une cyberattaque”

Cette centrale, un barrage hydroélectrique frontalier du Paraguay, est un centre névralgique de la distribution d’électricité en Argentine, qui partage avec l’Uruguay un système d’interconnexion électrique centré sur le barrage binational de Salto Grande, situé à quelque 450 km au nord de Buenos Aires.

“Il y a deux boîtes noires : celle de Cammesa et de Transener, les deux contiennent des milliers de données qui doivent être analysées”, a indiqué le ministre, en référence aux deux entreprises en charge de la distribution électrique en Argentine.

Interrogé en conférence de presse sur une éventuelle cyberattaque, Gustavo Lopetegui a répondu : “Nous n’écartons aucune hypothèse, mais nous ne privilégions pas une cyberattaque”.

Conclusions d’une enquête dans quinze jours

Selon les premiers éléments, la panne s’est produite en raison d’une défaillance sur le système de transport à la centrale électrique de Yacyreta. Alors qu’il n’y avait pas de demande inhabituelle d’électricité, le système de protection, qui prévoit des excès de production pour faire face à ce type de défaillance, semble ne pas avoir fonctionné.

“Nous devons savoir pourquoi le système n’a pas agi comme il le fait tous les jours, parce que des pannes surviennent quotidiennement”, a expliqué le ministre argentin.

“Dans les 72 heures à venir, les deux sociétés doivent fournir le rapport de ce qui s’est passé jusqu’à 7 h 07. À partir de cette information, Cammesa va mener une enquête et dans 15 jours, nous saurons quelle a été la succession des événements qui ont causé la panne”, a assuré Gustavo Lopetegui.

Avec AFP



En Savoir Plus

Post Comment