Joseph Kabila se met en scène sur une moto de grosse cylindrée – JeuneAfrique.com

Joseph Kabila se met en scène sur une moto de grosse cylindrée – JeuneAfrique.com



Si sa parole est comptée depuis qu’il a quitté le pouvoir, l’ancien président congolais multiplie les mises en scène destinées à (re)dorer son image. Dernier épisode en date : une virée en moto, qui a fait le miel des réseaux sociaux.


Le regard caché par des lunettes noires, la barbe – à nouveau – fournie, les cheveux aux vents et les mains posées sur le guidon d’une grosse cylindrée – une Honda American Shadow – , Joseph Kabila à la tête d’une horde de motards paradant dans les rues de Muanda, dans le Kongo-Central… Les clichés, pris le 1er décembre, ont fait le tour des réseaux sociaux.

L’ancien président congolais était arrivé au volant de son 4×4 la veille, samedi, au La Beviour Hôtel à Muanda, un investissement de son jeune frère Zoé Kabila, l’actuel gouverneur de la province du Tanganyika, l’une des quatre provinces crées à la suite du découpage de la province du Katanga. Il y a retrouvé les membres du Club des Motards de Kinshasa (CMDK), qui étaient arrivés la veille.

Une virée impromptue ?

Quand il est arrivé, c’était une vraie surprise pour nous

« Rien n’a été programmé », assure à Jeune Afrique Kikaya Bin Karubi, adhérent du CMDK, qui fut aussi le conseiller diplomatique de Joseph Kabila lorsque celui-ci était au pouvoir. « Quand il est arrivé, c’était une vraie surprise pour nous. »

Les motards s’étaient donné comme défi de faire l’aller-retour entre la capitale congolaise et Muanda, sur la façade atlantique. Près de 1 200 kilomètres, en deux roues, entre le 29 novembre et le 1er décembre. « Un vrai défi, qui nous permet aussi de tester nos machines », explique l’ancien conseiller diplomatique qui partage avec son ancien patron la passion des grosses cylindrées.

À en croire Kikaya Bin Karubi, c’est après avoir dîné avec les membres du CMDK que Joseph Kabila a sollicité d’organiser une parade le lendemain. « C’est une demande que personne ne pouvait repousser ».

Pas de casque

« On a fait la parade à petite vitesse dans Muanda, on roulait au maximum à 40 km/h », assure Kikaya, comme pour répondre aux nombreuses critiques qui ont plu sur les réseaux sociaux sur le peu de cas fait par l’ancien président congolais et ses compères de virée motorisée pour le code de la route : presqu’aucun, en effet, ne portait de casque lors de la parade dans Muanda…

Au-delà de cette image d’ancien président s’adonnant avec quelques amis à sa passion pour les engins pétaradant, Joseph Kabila n’en continue pas moins de peser sur la vie politique de son pays : avant de se rendre à Muanda, il avait en effet brièvement participé à la retraite politique du Front commun pour le Congo, à Kisantu.





En Savoir Plus

Post Comment