la liste Alliance jaune pour les élections européennes, menée par Francis Lalanne

la liste Alliance jaune pour les élections européennes, menée par Francis Lalanne


Cette liste « apartisane », déposée mardi au ministère de l’intérieur, est le fruit d’une alliance avec les représentants de la liste Ralliement d’initiative citoyenne, dite « RIC ».

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 09h32

Temps de Lecture 1 min.

Des manifestants « gilets jaunes », le 23 mars à Paris.
Des manifestants « gilets jaunes », le 23 mars à Paris. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Il y aura bien une liste « gilets jaunes » aux élections européennes. Après des semaines de tergiversations, le chanteur Francis Lalanne a annoncé, mardi 30 avril, prendre la tête d’une liste nommée « Alliance jaune », en vue du scrutin du 26 mai.

Cette liste, déposée mardi au ministère de l’intérieur, est le fruit d’une alliance avec les représentants de la liste Ralliement d’initiative citoyenne, dite « RIC », a précisé le chanteur lors d’une conférence de presse. Jérémy Clément, meneur du RIC, sera numéro trois de la liste, derrière Sophia Albert-Salmeron, avocate à Avignon ayant défendu plusieurs « gilets jaunes ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les européennes à venir divisent les « gilets jaunes »

Alliance « apartisane »

La liste bénéficie d’une caution financière de 800 000 euros assurée par Jean-Marc Governatori, président de l’Alliance écologiste indépendante et soutien de la liste EELV menée par Yannick Jadot. M. Governatori avait confirmé à l’Agence France-Presse (AFP), le 6 avril, se porter caution pour une liste incluant Francis Lalanne.

Alliance jaune se veut « apartisane » et défend plusieurs propositions, notamment la taxe Tobin (taxe sur les transactions financières internationales), la taxation du kérosène lourd et la reconnaissance des ressources naturelles comme entités morales.

Francis Lalanne avait annoncé, le 17 décembre, son envie de soutenir une liste de « gilets jaunes », même s’il avait longtemps dit ne pas vouloir être tête de liste. La décision s’est faite « dans la nuit » de lundi à mardi, a assuré Jérémy Clément.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Gilets jaunes » : ces leaders qui refusent de l’être

Le lancement d’une liste Ralliement d’initiative citoyenne, dite « RIC », avait été annoncé le 23 janvier par Ingrid Levavasseur, l’une des figures les plus médiatisées du mouvement des « gilets jaunes ». Elle avait annoncé se « désolidariser » du RIC le 13 février et ne plus vouloir participer aux manifestations de « gilets jaunes » en raison des violences.

Quant à Jérémy Clément, il avait annoncé le 18 mars sa volonté de prendre la tête de cette liste, en attendant de trouver « quelqu’un de plus légitime ». Les discussions entre Francis Lalanne et la liste RIC étaient ouvertes depuis plusieurs semaines.

Lire aussi Elections européennes 2019 : quand vote-on, combien de candidats et autres questions sur le scrutin



En Savoir Plus

Post Comment