Le Ballon d’or Lionel Messi en cinq chiffres

Le Ballon d’or Lionel Messi en cinq chiffres


Vainqueur de son sixième Ballon d’or, Lionel Messi compile des statisitiques impressionantes en carrière.
Vainqueur de son sixième Ballon d’or, Lionel Messi compile des statisitiques impressionantes en carrière. Joan Monfort / AP

Lionel Messi a été élu Ballon d’or, lundi 2 décembre. Le footballeur argentin devance sur le podium le défenseur néerlandais de Liverpool Virgil Van Djik, ainsi que son plus grand rival de la décennie, le Portugais Cristiano Ronaldo. Le Barcelonais rentre un peu plus dans la légende comme le prouvent ces chiffres.

6

C’est le nombre de Ballon d’or qu’il a remporté. Le premier datait d’il y a dix ans, en 2009. Il s’agit d’un record absolu pour ce trophée créé par le magazine France Football et qui existe depuis 1956. Derrière l’attaquant catalan, Cristiano Ronaldo est solide dauphin avec cinq Ballons d’or, suivi d’un trio composé du Néerlandais Johan Cruyff, du Français Michel Platini et d’un autre Néerlandais, Marco Van Basten, qui en comptent chacun trois. Messi est l’unique joueur à avoir remporté trois Ballons d’or sans avoir gagné une compétition internationale durant l’année de référence (2010, 2012, 2019).

33

Le nombre de titres conquis par Messi depuis ses débuts professionnels en 2004 : y figurent 4 Ligue des Champions, 10 championnats d’Espagne (Liga), 6 Coupe du Roi, 7 Supercoupe d’Espagne, 3 Supercoupe de l’UEFA, 3 Coupe du monde des clubs. L’ensemble de ces trophées ont été remportés avec le FC Barcelone, le seul club dont il a porté le maillot (il a quitté son Argentine natale à l’âge de 13 ans). Son palmarès avec la sélection nationale argentine est en revanche vierge, Messi n’ayant jamais été titré ni à la Coupe du monde, ni à la Copa America, compétition continentale américaine. Seul trophée international : il a remporté la médaille d’or avec « l’Albiceleste » aux Jeux de Pékin en 2008.

Lire aussi Copa America : Messi, en colère, parle de « corruption »

684

Son nombre de buts toutes compétitions confondues, aussi bien en club qu’en sélection. Messi a ouvert son compteur le 1er mai 2005, avec un lob lors d’un match entre Barcelone et Albacete. La « pulga » (la puce, son surnom) fait sans conteste partie des meilleurs buteurs en activité, mais il reste à quelques longueurs de ses illustres prédécesseurs : l’Autrichien (puis Tchèque) Josef Bican, 805 buts (mais c’était avant la seconde guerre mondiale) ; les Brésiliens Romario (772 buts) et Pelé (767 buts).

Lire aussi Lionel Messi : dix ans, quelques tatouages, une barbe et une révolution tactique plus tard

44,7

Son nombre moyen de buts par saison (celle en cours exclue) sur un total de quinze saisons professionnelles. En Ligue des champions, soit la plus prestigieuse des compétitions de clubs, l’Argentin a marqué en moyenne 6,3 buts par campagne. Les moyennes sont encore plus élevées si l’on retire sa première saison professionnelle, 2004-2005, durant laquelle il avait joué 9 matchs seulement inscrit un seul but (0 en Ligue des champions).

281

Son nombre de passes décisives durant toute sa carrière (en club et en sélection nationale). Messi n’est pas qu’un redoutable buteur il est aussi un excellent passeur et créateur pour ses partenaires. Sur la seule Ligue des champions, le Blaugrana est classé deuxième meilleur passeur de cette compétition (depuis qu’elle existe), avec 35 passes décisives, contre 40 pour Cristiano Ronaldo.

Maxime Pimont



En Savoir Plus

Post Comment