le Barça corrige Liverpool et se rapproche de la finale

le Barça corrige Liverpool et se rapproche de la finale



Première publication : Dernière modification :

Sans avoir dominé le match de la tête et des épaules, le Barça a fait preuve d’un froid réalisme pour écraser Liverpool (3-0), en demi-finale aller de la Ligue des champions. Messi, auteur d’un doublé, a scellé le sort de la rencontre.

Décidément, ce Barça est intraitable. Malmené, dominé parfois jusqu’à l’outrance par Liverpool, le FC Barcelone est parvenu à signer un succès net et sans bavure (3-0), mercredi 1er mai en demi-finale aller de la Ligue des champions. Une victoire scellée par Suarez et Messi qui ouvre grand les portes d’une qualification en finale aux Blaugranas, avant le match retour du mardi 7 mai, sur le sol anglais.

Face aux Reds, rien n’a pourtant été facile pour ce Barça, qui a laissé le contrôle du jeu à un Liverpool accrocheur et franchement inspiré en début de match. Contrarié dans la relance, le champion d’Espagne a subi, sans toutefois que les visiteurs ne parviennent à forcer la décision.

Et juste avant la demi-heure de jeu, Luis Suarez s’est chargé de punir ce manque d’efficacité. Sur une superbe ouverture de Jordi Alba, l’Uruguayen s’est arraché pour tacler le ballon juste devant Alisson, malheureux témoin de l’ouverture du score (1-0, 26e).

Dans la foulée, Mané a bien cru permettre aux siens de recoller, mais il n’a pas pu trouver le cadre alors qu’il se présentait en un contre un face à ter Stegen (35e). Milner, également sollicité, a lui aussi échoué à permettre aux siens de recoller avant la pause (37e).

Immense Messi

Au retour des vestiaires, c’est encore lui qui a failli remettre les compteurs à égalité, mais ter Stegen qui s’est à nouveau illustré en sortant sa tentative d’une superbe horizontale sur sa gauche (47e). Puis c’est de l’autre côté qu’il s’est ensuite montré décisif en touchant du bout des doigts une tentative de Salah (53e). Avant, une dernière fois, de contrarier Milner sur une énième frappe (59e).

Au bord de la rupture, le Barça s’en est donc remis à sa superstar argentine. Et en sept minutes, Messi a tué le suspense d’une rencontre qui semblait alors échapper aux siens. Il s’est d’abord montré opportuniste en reprenant victorieusement un ballon de Suarez repoussé par la transversale (2-0, 75e), avant de faire imploser le Camp Nou d’un maître coup franc dans la lucarne d’Alisson (3-0, 82e).

Abattu, Liverpool a tout de même tenté jusqu’au bout de marquer ce petit but de l’espoir et Salah a même vu le poteau le priver de cette maigre consolation juste avant la fin de la rencontre (84e). En lieu et place d’une réduction du score, il a dû se contenter d’un ultime “ouf” de soulagement lorsque Dembélé, tout seul face à Alisson, a inexplicablement loupé le 4-0 au bout du temps additionnel (90e+5).

Pas suffisant pour gâcher la belle soirée blaugrana, qui a désormais un pied solidement posé en finale de la Ligue des champions. Si Liverpool veut priver le club catalan d’une nouvelle finale européenne, il devra réaliser un immense exploit, dans une semaine, à Anfield. Sinon, ce sera bel et bien le Barça qui aura rendez-vous avec l’histoire, le samedi 1er juin à… Madrid.



En Savoir Plus

Post Comment