le directeur de la prison muté, deux employés suspendus

le directeur de la prison muté, deux employés suspendus



Première publication :

Le ministre américain de la Justice a muté mardi le directeur de la prison de Manhattan et suspendu deux employés de l’établissement. Samedi, le financier Jeffrey Epstein avait été retrouvé mort dans sa cellule.

Les premières sanctions sont tombées à la prison de Manhattan. Elles ont été prises après les “graves irrégularités” dénoncées dans le sillage de la mort en détention samedi du financier Jeffrey Epstein : le directeur a été muté à titre temporaire et deux employés ont été suspendus.

“Aujourd’hui, le ministre de la Justice a ordonné à la direction des prisons de muter temporairement le directeur du Metropolitan Correctional Center (…) en attendant les conclusions de l’enquête du FBI et de l’inspecteur général”, a indiqué mardi 14 août dans un communiqué la porte-parole du ministère, Kerri Kupec.

“La direction des prisons a aussi suspendu deux employés du MCC responsables de l’unité de la prison où Jeffrey Epstein était détenu, en attendant les conclusions des enquêtes”, a-t-elle ajouté, précisant que “des mesures supplémentaires pourraient être prises”. La porte-parole n’a pas identifié les deux employés suspendus.

Jeffrey Epstein, 66 ans, a été retrouvé mort vers 6 h 30 samedi 10 août au Metropolitan Correctional Center, prison fédérale réputée particulièrement sûre, où il attendait son procès pour agressions sexuelles sur mineures qui devait commencer au plus tôt en juin 2020.

Figure de la jet set

Le milliardaire avait été arrêté le 6 juillet et inculpé à New York pour avoir organisé, de 2002 à 2005 au moins, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles, certaines collégiennes, avec lesquelles il avait des rapports sexuels dans ses nombreuses propriétés, notamment à Manhattan et en Floride.

Lundi, le ministre William Barr avait dénoncé “de graves irrégularités” et des carences “pour sécuriser de manière adéquate” la prison où était détenu depuis début juillet le financier, qui fut longtemps une figure de la jet set, comptant notamment parmi ses amis Donald Trump et Bill Clinton, avant de devenir l’un des détenus les plus en vue du pays.

>> À lire aussi : “Suicide en prison, théorie du complot, agressions sexuelles : le point sur l’affaire Epstein”

Plusieurs médias avaient indiqué dimanche que Jeffrey Epstein avait été laissé seul dans sa cellule alors que les détenus étaient censés être toujours deux, et que les rondes prévues toutes les 30 minutes n’avaient pas été respectées. Le financier, qui avait été retrouvé blessé le 23 juillet après apparemment une première tentative de suicide, ne bénéficiait par ailleurs plus de surveillance renforcée antisuicide depuis le 29 juillet.

Avec AFP



En Savoir Plus

Post Comment