le PSG arrache un nul miraculeux sur la pelouse du Real Madrid

le PSG arrache un nul miraculeux sur la pelouse du Real Madrid



Publié le : Modifié le :

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, le PSG a assuré la première place du groupe A de la Ligue des champions, mardi, en allant chercher un match nul miraculeux sur la pelouse du Real Madrid (2-2). Un Real qui a tout de même validé sa présence dans le top 16 européen.

À défaut d’avoir offert un grand spectacle à ses supporters venus en nombre au stade Santiago Bernabeu de Madrid, le PSG aura au moins mathématiquement réussi sa soirée. Ultra-dominé par le Real Madrid, le club francilien a décroché un résultat nul assez miraculeux, qui lui permet d’assurer mathématiquement la première place du groupe A de la Ligue des champions.

Avec quatre victoires et un nul en cinq rencontres, les Parisiens ne peuvent désormais plus être repris par leur hôte du soir en tête de leur poule, et ce sera probablement l’une des seules satisfactions d’un Thomas Tuchel passablement agacé sur le banc de touche, durant la quali-intégralité de la rencontre.

Face à un Real Madrid très en jambes, les Parisiens ont fait le dos rond durant de nombreuses minutes, et c’est en toute logique qu’ils ont rejoint les vestiaires menés au score, sur un but de Benzema (1-0, 17e). Seule éclaircie temporaire de ce premier acte, un pénalty concédé par Courtois en toute fin de mi-temps. Mais le gardien belge, exclu pour son intervention sur Icardi, a finalement été sauvé par l’assistance vidéo, puisque Artur Dias a revu son jugement après avoir visionné les images.

Deux minutes qui changent tout

Mené et frustré, le PSG n’a pas trouvé les ressources pour renverser la tendance au retour des vestiaires. Sauvé à plusieurs reprises par Navas, impeccable dans ses cages, il a même fini par encaisser un second but, une nouvelle fois par Benzema (2-0, 79e).

Mais alors que les Parisiens semblaient se diriger vers leur première défaite de la saison en C1, l’improbable s’est produit : Mbappé, sur un contre, a profité d’une mésentente entre Varane et Courtois pour réduire la marque (81e, 2-1), avant que Sarabia ne remette les compteurs à zéro sur une belle frappe enroulée (2-2, 83e).

Sonné, le Real Madrid a bien tenté d’arracher ce succès qui lui semblait promis, mais même Bale, entré en cours de jeu, n’a pas réussi à forcer le destin. Son ultime coup franc, qui avait laissé Navas prostré sur sa ligne, a finalement été renvoyé par le poteau, devant les regards médusés du public du Bernabeu. Et le PSG d’aller cueillir ce qu’il était venu chercher à Madrid : une première place de groupe qui confirme que, même dominé, il reste capable de renverser les situations les plus mal engagées.

 

 



En Savoir Plus

Post Comment