les Bleues battent l’Allemagne et préservent leurs chances de qualification

les Bleues battent l’Allemagne et préservent leurs chances de qualification



Un répit. En battant l’Allemagne (27-25), mercredi 3 décembre à Yamaga (Japon), l’équipe de France féminine de handball a préservé ses chances de poursuivre encore un peu son parcours dans la compétition.

Les Bleues, tenantes du titre, mais qui ont raté leur entrée dans le tournoi en perdant d’emblée contre la Corée du Sud, puis en faisant un match nul contre le Brésil, devront encore dominer le Danemark, vendredi : ce match sera une quasi finale de la phase de groupes pour assurer leur qualification pour le tour principal.

Lire aussi Mondial de handball : les Bleues font le pari de la jeunesse

Après une victoire facile mardi contre les Australiennes – une équipe de deuxième plan -, les Françaises ont fait un match beaucoup plus solide face aux Allemandes, qui étaient jusqu’alors invaincues. Le match a été très accroché, l’équipe d’Allemagne, en deuxième période, talonnant les Françaises (23-22, 26-25) qui avaient pourtant cru créer l’écart à 23-18.

« Ça fait du bien de revoir l’équipe de France qui se bat, qui joue ensemble, qui a retrouvé la niaque en défense. On a envoyé un bon signal aux Danoises », s’est réjouie l’arrière Alexandra Lacrabère.

« J’ai toujours dit qu’on n’avait pas perdu l’équipe de France, mais qu’elle était dispersée. Ce soir on a montré qu’on en avait dans la tête. J’ai toujours pensé que c’étaient des petits réglages techniques à faire », a assuré la défenseuse et pivot Béatrice Edwige.

La gardienne Amandine Leynaud a été l’une des meilleures joueuses du match (13 arrêts), dont une interception cruciale en fin de rencontre. « Elle est l’une des ou la meilleure gardienne du monde. Elle est très investie. On l’a nommé capitaine et on voit qu’elle veut porter son équipe vers la victoire », a souligné le sélectionneur Olivier Krumbholz.

Mais c’est à Allison Pineau, cadre du groupe tricolore depuis une décennie, qu’il est revenu de définitivement « plier » le match en portant le score à 27-25, à la 60e minute, dans les ultimes temps de jeu de la rencontre.

« Quand on mène tout le match et qu’on voit l’adversaire revenir, c’est très difficile, mais c’est là qu’on voit les grandes joueuses », veut avant tout retenir Olivier Krumbholz.

Classement du groupe B dans lequel évolue l’équipe de France :

  1. Corée du Sud 7 points (4 matchs joués)
  2. Allemagne 6 points (4 matchs joués)
  3. France 5 points (4 matchs joués)
  4. Danemark 5 points (4 matchs joués)
  5. Brésil 1 point (4 matchs joués)
  6. Australie 0 point (4 matchs joués)

Les derniers matchs, vendredi, opposeront la France au Danemark, l’Allemagne à la Corée du Sud et le Brésil à l’Australie.

Une victoire rapporte 2 points et un match nul 1 point.

Les Danoises ont perdu contre l’Allemagne (25-26) et fait match nul contre la Corée (26-26).

Les trois premières équipes du groupe seront qualifiées automatiquement pour le tour suivant. Mais seuls les points acquis face aux autres équipes qualifiées seront conservés.

Cela signifie que, si la France bat le Danemark et que, dans le même temps, l’Allemagne domine la Corée du Sud , la France, l’Allemagne et la Corée partiraient au tour principal avec deux points chacune.



En Savoir Plus

Post Comment