les Bleus dans le « groupe de la mort » avec l’Allemagne et le Portugal

les Bleus dans le « groupe de la mort » avec l’Allemagne et le Portugal


L’ancien joueur Marcel Desailly, lors du tirage au sort de l’Euro 2020, samedi 30 novembre à Bucarest.
L’ancien joueur Marcel Desailly, lors du tirage au sort de l’Euro 2020, samedi 30 novembre à Bucarest. FABRICE COFFRINI / AFP

La France, championne du monde, affrontera l’Allemagne, pays hôte, et le Portugal, tenant du titre, dans un groupe F de tous les dangers à l’Euro 2020 en juin, selon le tirage au sort réalisé samedi 30 novembre à Bucarest (Roumanie).

Les Bleus défieront la Mannschaft d’entrée dans le tournoi, le 16 juin 2020 à Munich, en ouverture du groupe F, puis se rendront quatre jours plus tard à Budapest pour affronter un barragiste qui doit encore valider sa qualification, en mars.

Revivez le live : Tirage de l’Euro 2020 de football : la France avec l’Allemagne dans le groupe F

Enfin, le 24 juin, toujours en Hongrie, les hommes de Didier Deschamps joueront le remake de la finale de l’édition 2016 face au Portugal de Cristiano Ronaldo.

A l’opposé de la traditionnelle « chance » que les médias accordent au sélectionneur de l’équipe de France dans ces cérémonies, le tirage au sort de l’Euro 2020 a réservé le pire sort aux Français, même si quatre des six troisièmes de groupes se qualifieront pour les huitièmes de finale.

« C’est le groupe le plus difficile, mais on doit l’accepter, c’est comme ça. Cela demandera à l’équipe de France d’être prête tout de suite. C’est un groupe compliqué sur le papier de part la qualité des adversaires et les derniers résultats qu’ils ont eus », a réagi Didier Deschamps. Celui-ci a confirmé que l’équipe de France aurait pour camp de base son habituel centre d’entraînement de Clairefontaine.

L’Italie avec la Turquie et la Suisse

Les Portugais, placés dans le chapeau n° 3, faisaient en effet figure d’épouvantail pour toutes les grandes nations du football européen, même si les partenaires de Ronaldo ont peiné à valider leur qualification.

Quant à l’Allemagne, éliminée dès la phase de groupes au Mondial 2018, elle est en pleine reconstruction et a tiré son épingle du jeu dans l’un des groupes d’éliminatoires les plus relevés, avec les Pays-Bas.

Seule satisfaction pour l’équipe de France, elle évite le long déplacement à Bakou, réservé au groupe A où figurent l’Italie, la Turquie, la Suisse et le pays de Galles.

Le vice-champion du monde croate, placé dans le chapeau 2 comme la France, a été de son côté reversé dans le groupe D, celui de l’Angleterre, qui accueillera les demi-finales et la finale. La République tchèque ainsi qu’un barragiste à déterminer complètent cette autre poule compliquée.

Les Belges, troisièmes du Mondial 2018 et numéros un mondiaux, affronteront eux la Russie, le Danemark et la Finlande. Quant à l’Espagne, l’un des 12 hôtes de la compétition, elle a été placée dans le groupe E avec la Suède, la Pologne et un barragiste à déterminer.





En Savoir Plus

Post Comment