Nord-Kivu : paralysie d’activités commerciales à Mangurejipa

Nord-Kivu : paralysie d’activités commerciales à Mangurejipa


Les opérateurs économiques à Mangurejipa dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) observent depuis quatre jours une grève pour protester contre les arrestations arbitraires opérées par les services de sécurité, ont indiqué jeudi 1er novembre des sources locales. La Fédération des entreprises du Congo (FEC) /Mangurejipa conditionne la levée de la grève par le départ du chef de poste du service des renseignements et du commandant T2 de Mangurejipa.  

Ces deux responsables seraient à la base de plusieurs arrestations des opérateurs économiques de la place, selon des sources locales.  

Ils commettraient aussi beaucoup d’abus à l’encontre des opérateurs économiques, dont des arrestations arbitraires suivi d’amendes exorbitantes. Le cas récent d’arrestation est celui d’un commerçant accusé, la semaine dernière, d’avoir entretenu une milice dans sa ferme, disent les mêmes sources.  Mais après vérification, il ne s’agirait que d’allégations.  

Depuis lundi dernier, magasins, boutiques, comptoirs miniers sont restés fermés à Mangurejipa, chef-lieu du secteur des Bapere, environ 100km à l’Ouest de Butembo.  

Contacté par Radio Okapi, le chef de secteur des Bapere qui confirme l’information affirme que depuis cette grève des commerçants, la population peine pour s’approvisionner en produits manufacturés.  

Il demande ainsi aux commerçants de lever le mouvement.  Car selon lui, l’administrateur du territoire de Lubero, Richard Nyembo, s’investit déjà pour trouver une réponse à cette revendication.



En Savoir Plus

Post Comment