« On s’est levé car la démocratie nous est chère ! »

« On s’est levé car la démocratie nous est chère ! »



vidéo Au moins une personne a été tuée dans les violences post-électorales qui secouent le pays.

Publié aujourd’hui à 17h47

Des centaines d’opposants béninois sont redescendus dans les rues de Cotonou, jeudi, où ils ont érigé des barricades enflammées pour défier les forces de l’ordre, après des législatives boycottées par l’opposition, qui en avait été évincée. Une personne est morte et deux autres ont été grièvement blessées, dont une par balle, depuis le début des violences qui ont éclaté mercredi après-midi après le déploiement des forces de sécurité autour du domicile de l’ancien président Boni Yayi. Les manifestants réclament la démission du président Patrice Talon ou de nouvelles élections ouvertes à l’opposition.



En Savoir Plus

Post Comment