Pour Bruno Tshibala, la rétrocession sera une “solution royale” pour les gouverneurs

Pour Bruno Tshibala, la rétrocession sera une “solution royale” pour les gouverneurs


Le Premier ministre Bruno Tshibala a fait remarquer aux gouverneurs nouvellement élus que la rétrocession des recettes fiscales permettra de mettre fin aux plaintes enregistrées de la part d’anciens gouverneurs. Il leur a fait cette promesse mercredi 15 mai à la clôture su séminaire de formation organisé à Kinshasa à leur intention.

« Le problème des moyens a été épinglé par le chef de l’Etat, avec son engagement de vous octroyer la rétrocession prévue par la constitution. Cette option sera une solution royale pour la fin des jérémiades interminables de vos prédécesseurs. Maintenant que vous êtes dans un programme actions-résultats, je vous recommande de choisir l’audace et le pragmatisme pour atteindre vos objectifs », a recommandé Bruno Tshibala.

Il a par ailleurs demandé aux gouverneurs de privilégier l’intérêt de l’Etat en évitant des querelles, dans la gestion des provinces.

« Les défis qui vous attendent sont multiples, mais non insurmontables. Dans l’adversité, sachez privilégier l’intérêt de l’Etat, en évitant des querelles byzantines et en tirant les leçons de l’instabilité institutionnelle qui, par le passé récent, ont paralysé certaines provinces, le plus souvent, les moins dotées en infrastructures qui ont ainsi connu une inertie à cause de ces mésententes et désaccords stériles », a conseillé Bruno Tshibala.

Le séminaire de formation de nouveaux gouverneurs élus et leurs adjoints a été lancé lundi 13 mai par le Président Félix-Antoine Tshisekedi. Cette réunion visait à mettre ces nouveaux dirigeants « en phase de la gouvernance provinciale selon la vision du nouveau chef de l’Etat ».



En Savoir Plus

Post Comment