Une journaliste assassinée au Mexique, la sixième depuis le début de l’année

Une journaliste assassinée au Mexique, la sixième depuis le début de l’année



Le Mexique est le troisième pays le plus dangereux du monde pour la presse, après la Syrie et l’Afghanistan, avec plus de 100 journalistes tués depuis 2000.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 08h06, mis à jour à 09h04

Une journaliste mexicaine, Norma Sarabia, a été assassinée mardi 11 juin, par deux individus armés circulant à moto, dans la ville de Huimanguillo dans le sud-est du Mexique. Ses agresseurs ont réussi à prendre la fuite. Elle est la 6e journaliste assassinée dans ce pays depuis le début 2019.

Norma Sarabia avait été correspondante du journal Tabasco Hoy pendant quinze ans et travaillait depuis quelque temps pour d’autres médias locaux, a précisé le journal.

En mai, un journaliste a été assassiné sur la côte caraïbe mexicaine. Le corps de Francisco Romero Diaz, qui bénéficiait du système de protection des journalistes et travaillait pour des médias locaux, avait été découvert dans la cité balnéaire de Playa del Carmen.

Le Mexique est le troisième pays le plus dangereux du monde pour la presse après la Syrie et l’Afghanistan, avec plus de 100 journalistes tués depuis 2000, selon Reporters sans frontières.

En 2018, dix journalistes ont été assassinés dans différentes régions du pays. La grande majorité de ces assassinats restent impunis.

Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions



En Savoir Plus

Post Comment